Accueil Santé Alimentation Comment et que manger pendant Ramadhân ?

Comment et que manger pendant Ramadhân ?

5
PARTAGER
Assorted food for Iftar during Ramadan

Ramadan : un jeûne grandement profitable lorsqu’on adapte ses habitudes alimentaires durant le mois sacré !

Le mois de Ramadan est une période de jeûne et d’élévation spirituelle pour les musulmans.
C’est un mois qui permet de détoxiner le corps et l’esprit mais aussi d’être davantage conscient de sa façon de s’alimenter. C’est une occasion propice pour adopter de nouvelles habitudes alimentaires qui permettront de maintenir la santé à long terme.
Le Ramadan est le mois où le croyant va faire un jeûne sec, en ne mangeant ni buvant du lever au coucher du soleil et où il se réhydratera et s’alimentera le soir. C’est une cure naturopathique qui apporte de nombreux bienfaits car elle permet d’assécher les humeurs, dont la lymphe, en poussant les toxines à sortir. On conseille souvent ce type de jeûne sec par ailleurs aux personnes qui souffrent de problèmes ORL, (avec du mucus, sinusites, nez qui coule) et les pathologies humides.

Malheureusement, le Ramadan dans de nombreux pays musulmans signifie plutôt aujourd’hui un mois de fête et d’excès alimentaires, où une nourriture abondante de toutes sortes est servie durant toute la nuit. En France, les dépenses des consommateurs musulmans seraient supérieures de 30% durant le mois de Ramadan par rapport au reste de l’année selon des études
des grands magasins.
Or, un jeûne est un moment de restriction et d’allègement de la nourriture. Notre corps ne produit plus d’enzymes digestives après 20 heures ce qui veut dire que tout ce que l’on mange tard le soir ou la nuit sera mal dégradé et bien sûr stocké dans l’organisme, ce qui entraîne une prise de poids importante pour de nombreuses personnes. Les protéines animales et les glucides (patisseries,
mais aussi riz, pâtes, semoule) seront particulièrement difficiles à digérer. Pour prendre soin de sa santé et expérimenter un mois de ramadan qui est proche de son essence originale, il est nécessaire de prêter attention à son alimentation et d’éviter quelques
habitudes populaires néfastes.

Les dattes et le lait

Les dattes sont des fruits incroyables : riches en fibres, en acides aminés, minéraux, en potassium, en vitamines B1,B2, B3, B5,B6,B9 et surtout vitamine C avec seulement 23 Kcal par fruit. Elle est conseillée dans les cas d’anémie, affections pulmonaires, arthrite rhumatoïde, ulcère gastrique et les femmes enceintes. les dattes aident à renouveler le sang et aseptiser l’intestin.
C’est une excellente idée de vouloir rompre le jeûne avec mais pour éviter un pic de glycémie dû au sucre contenu dans la datte, il faudra y associer une ou deux noix, amandes ou noix de cajou. D’ailleurs de nombreuses dattes sont fourrées avec une amande ce qui permet justement d’équilibrer la datte très sucrée.
Beaucoup de personnes cependant rompent le jeûne en y associant un grand verre de lait ce qui est hautement toxique pour le foie. Le lait de vache est difficile à digérer car après 3 ans nous ne fabriquons plus de lab-ferment, l’enzyme qui permet de la digérer, de nombreuses personnes (presque 50%) sont maintenant intolérantes au lactose (le sucre contenu dans le lait) sans oublier que le lait favorise notamment l’apparition de l’ostéoporose. Il est donc à éliminer totalement surtout après un jeûne où on a assainit l’organisme durant la journée. Préférez le lait d’amande, le lait de noisettes et éventuellement le lait de soja ou de riz qui sont nutritifs et bons pour la santé.
Vous pouvez les choisir aromatisés ou y ajouter une goutte de vanille ou de fleur d’oranger pour enlever le goût que certaines personnes trouvent désagréable au début.Le prophète lui (S), rompait le jeûne avec une datte et de l’eau. C’est de loin l’option la plus saine.
Pour les personnes qui souhaitent absolument boire du lait animal, choisissez le lait de chèvre qui était le lait que les contemporains du prophète buvaient dans la péninsule arabique aride et chaude.

La viande et les protéines animales

La viande peut vous donner l’impression sur le moment que vous faites le plein d’énergie et que vous prenez des forces pour le lendemain. Or c’est tout le contraire qui se produit, la viande est difficile à digérer le soir car nous ne produisons plus les enzymes digestives nécessaires à sa digestion après 18/19h, elle mettra ensuite entre 24 et 72 heures pour évacuer l’organisme, produira durant le processus de l’acide urique qui est éliminé par les reins toute la nuit lorsqu’on dort. Autant vous annoncer que le jeûne du lendemain sera plus difficile et que vous vous sentirez plus fatigués. En fait, plus on mange de viande plus on se sent fatigué, et plus on a l’impression que l’on en a besoin de manger à nouveau de la viande pour retrouver de l’énergie, alors qu’au contraire le corps s’épuise et nous tombons ainsi dans un vilain cercle vicieux. Vous devez au contraire, surtout durant le mois de Ramadan, alléger votre nourriture et si possible ne pas manger de viande pendant les 28 jours. Préférez les protéines végétales comme les graines germées qui contiennent entre 20 à 40 fois plus de protéines que la viande, ou mangez un peu de poisson, des oeufs et éventuellement du poulet de qualité biologique pour éviter une ingestion massive d’hormones. Ces protéines animales seront consommées de préférence au petit-déjeuner (Suhur).

Les Sodas, le café et le thé

Beaucoup de personnes rompent leur jeûne avec un café, un thé ou un verre de coca pour avoir un petit coup de fouet pour commencer la soirée. En fait, c’est un coup de fouet, mais toxique qu’ils apportent au corps. Le café et le thé contiennent beaucoup de composants toxiques pour le foie, ils augmentent l’acidité du corps et sont des aliments vides, sans nutriments. Le café tout
comme le thé noir (le thé vert dans une moindre mesure) bloquent la digestion et créent un pic d’insuline chaque fois que nous en buvons, ce qui vous fait croire que vous prenez de l’énergie alors que cela met les glandes surrénales en état de stress et crée une crise d’hypoglycémie qui va vous donner une sensation de faim et de malaise 2 heures plus tard.
Les sodas eux sont fait à base d’eau gazeuse qui ralentit la digestion et augmente les ballonnements. Ils sont remplis de sucres artificiels et d’additifs qui vont augmenter encore une fois votre acidose tissulaire, et favoriser la prise de poids. C’est peut-être une boisson plaisir mais ils ne contiennent absolument aucune vitamines ou minéraux. Vous devez absolument privilégier l’eau plate, faiblement minéralisée (en dessous de 50 mg de résidus à sec), type Mont Roucous, Volvic ou Eau d’Auvergne de Carrefour, surtout après un jour de jeûne sec.
Si vous voulez avoir une boisson avec un peu de sucre au goût agréable, vous pouvez faire un jus de légumes et de fruits en utilisant un extracteur de jus qui vous apportera vitamines et nutriments pour le corps. Il est souhaitable de maintenir une proportion de 60% de légumes (carottes, chou, pomme de terre, épinard, concombre, herbes) pour 40% de fruits (pomme, poire, kaki…)

Les gateaux et les desserts

Les gâteaux de Ramadan sont peut-être délicieux mais ils sont aussi très mauvais à la santé! Ils contiennent beaucoup de sucre qui va être stockés durant la nuit vous faisant prendre des kilos superflus, car nous maigrissons la nuit. Les sucres artificiels favorisent l’apparition du diabète et des maladies dénégératives, acidifient le corps et favorisent les comportements agressifs et lanervosité. Il est donc préférable de s’en abstenir surtout durant ce mois où il est demandé de jeûner la journée et de rester calme. Enfin, il faut savoir que la plupart des gâteaux orientaux vendus sur le marché ne sont plus enrobés de miel mais avec du sirop de glucose qui est néfaste à la santé. Si vous souhaitez vous accordez un aliment plaisir, faites vous même vos pâtisseries en utilisant si possible de la farine ancienne pour les personnes qui supportent le gluten (genre farine de blé T65 et au-dessus) et en utilisant du miel biologique.

La cigarette

Pour les personnes qui fument, le Ramadan peut-être l’occasion idéale pour arrêter. Il faut savoir qu’au bout de 48 à 72 heures l’organisme n’a plus de symptômes de manque physique, il s’agit donc d’une addiction psychologique que vous pouvez vaincre. Profitez de ce moment où vous vous ne fumez pas pendant de longues heures de fumer pour quitter cette mauvaise habitude.
Vous pouvez vous aider de différentes techniques. Le livre d’Allen Carr « Arrêter de fumer » est très efficace et il ne vous demande que quelques jours de lecture. Vous pouvez aussi utiliser l’auriculothérapie par infra-rouge que je pratique et avec laquelle j’ai des résultats supérieurs à 90% d’arrêt de la cigarette. D’autres méthodes apportent aussi de bons résultats, allez vers celle qui vous semble intuitivement la plus adaptée à votre personne.
Dans tous les cas prendre une dose de Nux Vomica 30 CH (une seule fois au lever) qui est un remède homéopathique vous aidera à supporter l’arrêt de la cigarette sur le plan psychologique et vous pouvez également faire une cure d’un mois une plante révolutionnaire qui nous vient de Chine, le Kudzu, qui est très efficace dans le sevrage de la cigarette mais aussi de l’alcool et de
certaines drogues. Vérifiez bien sa provenance et prenez le dans des laboratoires de qualité comme La Royale ou Herbolistique pour ne citer que ceux-ci.

Les aliments conseillés durant le Ramadan

Et donc à la fin …. qu’est ce qu’on devrait manger durant le Ramadan ? Beaucoup de choses délicieuses qui fortifieront le corps et l’esprit durant ce mois.
Les soupes de légumes, de légumineuses comme la soupe de lentilles ou mixtes type la chorba, sont d’excellent aliments. Une soupe chaude réchauffe le corps après un jeûne et contient de nombreuses fibres, minéraux et vitamines. Il est préférable de manger une soupe avec des légumes pas trop cuits, moulinés ou entiers, car il est important de mâcher pour éviter les
ballonnements intestinaux.
Les plats traditionnels faits de céréales et de légumineuses, type le couscous et les pois chiches au Maghreb, le riz et les haricots rouges du Mexique, le Ghormeh Sabzi iranien avec des herbes vertes et du riz, le riz et les produits de soja en Asie sont des excellentes combinaisons qui vous apportent les acides aminés nécessaires. Ceci dit, les céréales devraient composer seulement
30% de notre ration alimentaire en temps normal, et être l’exception en période de jeûne, donc consommez les avec modération.
Vous pouvez par contre manger des salades de crudités de toutes les sortes à volonté. Les salades peuvent aussi constituer un repas entier. Vous pouvez ajouter aux légumes (salade, carotte, betterave crue, tomates, concombre, oignons …) des graines germées et des noix, type noix de Grenoble, noix de cajou, ou graines de sésame par exemple.
Enfin, une à deux fois par semaine, vous pouvez manger de la viande blanche, du poisson ou des oeufs. Les personnes maigres auront plus besoin de protéines animales que les personnes bien-portantes donc tout est question d’équilibre et de constitution. Si vous le souhaitez, vous pouvez prendre une infusion de plantes ou un thé à la menthe ou à la cannelle (sans sucre) qui favorisent la bonne digestion à la fin du repas, si possible en l’éloignant le plus possible du repas du soir afin qu’il ne dilue pas les suc digestifs de l’estomac qui sont en pleine action après la prise alimentaire.
Dans tous les cas, buvez beaucoup d’eau durant la nuit, faites un petit déjeuner (suhur) avant de vous lever et soyez tolérant avec vous-même lorsque vous ne pouvez pas respecter à la lettre les aliments propices à cette période de jeûne.

Visualisez toujours que vous avez fait un magnifique repas qui est bon pour votre corps et votre esprit car le jeûne au delà du bien-être physique qu’il apporte par la détoxination du corps, est aussi un jeûne qui allège aussi l’esprit et qui a une portée spirituelle profonde. Le jeûne sans élévation de l’esprit et prière est un simple régime. Le jeûne sans allègement de la nourriture
physique est néfaste pour l’organisme et empêche la connexion aux choses de l’esprit. Manquer l’une des trois composantes du jeûne, physique, mentale ou spirituelle, le dépouille de ses bienfaits qui sont innombrables.
Le jeûne, quelqu’il soit, est le meilleur outil de santé que nous avons à notre disposition. C’est un don gratuit qui apporte la santé et le bien-être, alors utilisons-le au mieux.

Justine Lamboley

Justine LamboleyJustine Lamboley est Naturopathe & Heilpraktiker. Elle anime des stages de jeûne thérapeutique ou détox avec cure thermale sur la Côte d’Azur cet été.
Elle est l’auteure du best-seller « Practise Happiness, the Energy of Life » à paraître en septembre 2016 en France.
Justine est diplômée de Sciences-po Paris et a travaillé en tant que journaliste pour CNN, BBC, France 24 et RFI avant de se former aux médecines naturelles et énergétiques.
Parfaitement arabophone, elle aspire à être l’ambassadrice de la santé et du bien-être au Moyen-Orient notamment en Oman.
Tel : 06 22 61 01 11 E-mail : justine.lamboley@haim.academy

Institution :

HAIM fasting retreats

Stages de jeûne, détox et cure thermale en Méditerranée, 30 juillet-6 août, 20-27 août et 17-24 septembre 2016
Une semaine pour renouveler le corps et l’esprit, (hébergement en chambre individuelle, consultations avec des naturopathes, 10 conférences et ateliers, méditation, qi qonq, reiki, aquagym, randonnée, piscine, cure thermale avec bains, jacuzzi, hammam, sauna, jus de fruits et légumes frais.) Tout compris : 790€
Accès direct en bus depuis l’aéroport ou la gare de Nice.
Plus d’informations : Tel : 06 50 73 76 85 et www.haim.academy

Livre :

Practise_french
« Pratiquez le bonheur, passeport pour la santé » est un livre qui vous donne les clés concrètes pour nourrir votre corps et votre esprit avec des habitudes qui vous permettront de profiter pleinement de la vie et de vivre le bonheur. Il accompagnera à merveille les personnes qui préparent ou font un jeûne en leur permettant d’utiliser des outils concrets pour augmenter leur énergie vitale et avoir la santé et le bien-être.

Ed. H’AIM publishing. http://amzn.to/1WFPb3N

5 Commentaires

  1. Bonjour Justine !

    C’est un article très intéressant a l’approche de ce mois béni. Je trouve que tu as très bien fait en insistant sur cet équilibre entre l’aspect mental, physique et spirituel du jeune quand on a tendance a faire pencher la balance seulement a l’un ou autre aspect.
    J’aurai une question a te poser puisque tu t’y connais assez bien: généralement le mois de ramadan est aussi une occasion perdre du poids mais pas pour moi qui cherche a garder le peu de masse musculaire qu’il me reste. Je sais que je dois manger assez protéiné mais comme tu dis qu’il est préférable de ne manger qu’une a deux fois par semaine les protéines issues des oeufs, poulet, etc. dois je donc me focaliser sur les légumineuses que je pourrais manger tout les jours ? Qu’en est-il si je mange tous les jours des blancs d’œufs ? Je te remercie d’avance de ta disponibilité pour répondre a ces questions 🙂

  2. Bonjour
    Merci pour cet article très clair et précis! Je pense qu’une fois qu’on se libère des traditions folkloriques on arrive à faire la part des choses et à lister ce qu’on peut garder ou non. Personnellement je ne peux presque rien manger à part une soupe des dattes et une brick. Je perds donc du poids chaque ramadan mais au moins mon corps obtient sa detox prévue.
    Bon ramadan à tous.

  3. Je vous recommande de prendre de la spiruline en paillettes (etat pure) ainsi que d’accompagner vos bons aliments pat une cure de chlorhydrate de magnésium

  4. Un article très intéressant, pourvu que tout le monde peut suivre ce régime magnifique, et ne pas manger tant de viandes rouge et boire beaucoup de lait .moi personnellement quand je bois un ju de lait avec banane avocat ou autre je n’arrive même pas à manger autre chose je me sens lasse et tres lourde. Je vous félicite chère professeur

LAISSER UN COMMENTAIRE