PARTAGER

 

Géraldine ALANA

J’ai rejoint l’équipe à partir du numéro 3 par l’intermédiaire d’Amel qui m’a fait cette proposition. Comme beaucoup de femmes, je relève le pari chaque jour de trouver l’équilibre entre ma famille, mon travail, ma spiritualité et mon épanouissement personnel, et c’est en cela que je me retrouve tout naturellement dans l’aventure d’Ahly magazine. J’ai le sentiment de contribuer de cette manière à l’éducation et l’évolution de notre communauté, et ainsi de mettre ma pierre à cet édifice.

Louisa HENDAZ

Je suis arrivée dans l’équipe par connaissance d’Amel, Directrice d’Ahly magazine qui m a présentée le projet : celui d’un magazine autour de la famille musulmane. Un magazine qui s’intéresse aussi bien aux grands qu’aux petits. Un magazine qui ne manquerait pas de ressources pour traiter de tous les sujets lies a la famille.
Pourquoi avez-vous accepté d’intégrer ce projet ? C’est dans cette perspective que le projet m’a intéressée et que j’ai humblement accepter d’intégrer l’équipe avec plaisir et enthousiasme.
Ce projet me permet d’approfondir mes recherches sur chaque thème traités de revue en revue et me permet également d’en saisir les nuances à travers les différents articles de la revue mais traités sous un angle différent, notamment social, psychologique, économique etc. Car la revue est construite avec un fil conducteur bien défini de tel sorte à combler le lecteur sur chaque thème !

Shakeel SIDDIQ

Je suis arrivé dans cette équipe car Amel est une de mes brillantes élèves. Elle m’a proposé de participer à son projet et je n’ai pas hésité un instant à dire oui. Pourquoi ? Car l’éducation des enfants c’est bâtir l’avenir. Je voulais donc apporter des orientations concrètes et donner aux parents des conseils tirés des enseignements éthiques universels de l’Islam afin que nos enfants puissent s’épanouir dans la société à travers leur spiritualité. Participer à ce projet pour moi est un honneur car je participe ainsi à bâtir la société de demain. Étant par ailleurs pris par l’enseignement, ce projet me permet aussi d’écrire avec les exigences d’une équipe à la hauteur du projet.

Ali HABIBBI

J’ai rencontré Amel lors dans meet ahly, le magazine avait attiré ma curiosité par son élégance et son concept.
J’ai été agréablement surpris par la grâce de Dieu, alors que je ne suis pas le genre à être convaincu facilement et encore moins à surestimer ce qu’on me propose.
Par la suite nous nous sommes revus lors de réunions et elle m’a fait part son intention audacieuse d’ajouter une rubrique sexo dans le Mag et me demanda mon avis.
J’ai trouvé l’idée risquée mais très bonne à la fois car étant sur le terrain je peux voir le manque d’éducation et de connaissances sur ce sujet et les ravages que cela produit.
Après quelques temps elle revint vers moi et me proposa d’écrire sur le sujet de la sexualité. Après avoir consulté Dieu, j’ai bien évidemment accepté et me voilà sur ce navire en compagnie d’autres personnes aussi merveilleuses et compétentes les unes que les autres.
Qu’Allah nous accompagne et nous aide à nous rapprocher de Lui, et qu’ils nous permettent d’être les plus utiles aux autres.

Fraternellement.

Ouissem SATOURI

Je connais Amel depuis des années et j’ai pu constater de mes propres yeux l’évolution qu’elle a vécu depuis le port de son voile, et le soutien infaillible de son mari sans qui jamais elle ne serai arrivée là. Alors que j’étais blogueur et que je réalisais des reportages sur les mouvements extrémistes, j’ai été contacté par Amel pour intégrer l’équipe de démarrage d’Ahly magazine comme membre permanent de la rédaction, j’ai immédiatement accepté, d’abord car je trouvais que c’était une opportunité formidable pour moi au niveau professionnel, mais aussi car je connaissais la qualité des autres membres de la rédaction qui avait accepté de participer à l’aventure.
Depuis mon entrée au sein d’ahly je suis passé par deux radios en tant que chroniqueur et j’ai transformé mon amour pour les reportages en un organe de production audiovisuelle appelé Repères et vocations co créé avec deux amis, que je vous invite à découvrir. Ahly c’est avant tout une famille…

Nadia MOHAMMED

Pour commencer je suis arrivée dans l’équipe grâce à toi, Amel ! Tu m’avais sollicitée à l’époque sur Twitter, on avait discuté au téléphone puis peu de temps après tu m’avais dit d’écrire un paragraphe test. Ensuite, tu m’as intégrée à l’équipe avec le premier sujet sur la sexualité qui n’était pas très facile d’ailleurs !
J’ai accepté de participer à ce projet car j’ai toujours aimé écrire et quand c’est sur mon sujet préféré qu’est la santé en général encore plus. L’idée d’écrire des articles pour un magazine musulman et ainsi d’y contribuer en partie m’a honorée. Écrire pour Ahly m’apporte beaucoup, je peux faire autre chose que de la médecine, avoir une autre passion à côté même si j’écris sur ce sujet, ça me fait apprendre des choses car parfois écrire les articles demandent de faire des recherches ou de rouvrir ses vieux cours de médecine qu’on a si vite oublié. Enfin, si cela peut aider la communauté ou simplement une seule personne c’est déjà ça. C’est un travail enrichissant sur le plan personnel et j’espère y rester encore longtemps incha Allah !

Brahim AKARIOUH

Je m’appelle Brahim Akariouh, j’ai 24 ans, je suis en Master 2 de droit, spécialisé en droit européen et droit international, je vis à Amiens et depuis un an, je suis chroniqueur juridique chez  “Ahly magazine”.
Je suis arrivé dans l’équipe d’ahly magazine grâce au concours de poésie organisé par Ahly magazine en été 2012 sur le Ramadhan en famille, Amel Rachem m’a contacté pour lui rédiger au départ une chronique dans la rubrique expression libre. Il s’agissait d’une chronique sur le célibat. Je tiens à signaler que l’on ne se connaissait absolument pas ; c’est en lisant le magazine “Ahly magazine” que j’ai pu connaître Amel, alors que je n’aime pas lire des magazines (je préfère lire des livres). Mais comme Ahly magazine est une revue pour les musulmans francophones et qui se veut révolutionnaire, je me suis dis “pourquoi pas” ; et je n’ai pas eu tort.
Finalement, plutôt que d’insérer ma chronique dans le magazine, elle m’a proposé de lui rédiger des chroniques juridiques. Ravi de cette proposition, j’ai accepté immédiatement car pour moi, c’est un honneur de rejoindre une telle équipe.

Il y a plusieurs raisons qui m’ont poussé à intégrer la team Ahly : depuis que j’ai douze ans, je rédige des poèmes, des paroles de chansons, des slams et même des anasheeds. Après avoir obtenu mon baccalauréat, j’ai totalement changé de registre : je me suis mis à rédiger des chroniques de toutes sortes (actualité, politique, etc.).
Lorsqu’Amel m’a proposé de tenir une rubrique juridique dans son magazine, c’était pour moi l’occasion ou jamais d’écrire dans une revue et ainsi être lu par un grand nombre de lecteurs (al hamdoulilah).

Depuis que je rédige mes chroniques dans ce magazine intellectuel et scientifique, je me donne sans cesse comme objectif de faire mieux que celui que j’ai rédigé précédemment. Dès lors, cela me demande de synthétiser des domaines juridiques très techniques par moment pour les rendre plus accessibles. Ce n’est certes pas une tâche facile, mais rien de tel que d’écrire ces chroniques pour apporter des solutions juridiques aux lecteurs au sujet de problèmes qu’ils font face.

Manon SMAHI-CUZIN

Comment êtes-vous arrivé dans l’équipe ? Je connaissais Amel Rachem avant même le lancement d’Ahly, via un réseau d’entrepreneuses musulmanes, Akhawates Business. J’ai suivi le projet de près et dès réception du premier magazine, j’ai été conquise par la pertinence de la démarche et du contenu ! Nous sommes restées en contact et un jour, j’ai eu une idée d’article à soumettre à Amel, sur le thème de l’achat éthique, local, fait-main, etc… De fil en aiguille, Amel m’a proposée d’inaugurer une nouvelle rubrique au sein du magazine, que j’ai choisi d’intituler “Upcycling”.
Pourquoi avez-vous accepté d’intégrer ce projet ? Parce que j’ai confiance en Amel, en sa vision à travers ce projet, en la pertinence de ses choix et que je suis convaincue du bien que peut faire une œuvre comme celle-ci.
Que vous procure le fait de participer à ce projet ? C’est un honneur pour moi d’apporter ma contribution à Ahly. J’y vois l’opportunité de sensibiliser les familles musulmanes aux valeurs de développement durable, d’éthique et de mode de vie qu’il peut y avoir autour du recyclage, du fait main ou DIY. Je mesure également la responsabilité que cela représente et je fais de mon mieux pour proposer des conseils qui puissent être utiles, économiques, écologiques et qui puissent faciliter le quotidien inchaAllah.

Les autres rédacteurs n’ont pas encore répondu ^_-

N’oubliez pas nous avons jusqu’au 6 janvier pour atteindre l’objectif de la campagne !

1 COMMENTAIRE

  1. Salam aleykom,

    Ravie de faire la connaissance de la grande équipe d’Ahly machaallah ! En tout cas, barakallahou fikoum pour tout le travail accompli, qu’Allah vous récompense ! De tous les (web)magazines destinés à la communauté musulmane, il faut dire qu’Ahly est de loin, mon préféré de par la richesse des contenus. ^^

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.