Sélectionner une page

Comment centrer sa famille autour de l’Islam ? Nos lecteurs vous répondent

Comment centrer sa famille autour de l’Islam ? Nos lecteurs vous répondent

Centrer sa famille autour de l’islam est un art qui n’est pas à la merci de tous, chacun à sa manière d’aborder cette question que ce soit au sein de la famille ou du couple. Dans cet article nous allons vous livrer les secrets de nos fans.

1. Prier ensemble

La prière musulmane se lit toujours à la première personne du pluriel, elle se conjugue au pronom nous, car elle est avant tout un acte collectif qui n’est sensé se réaliser seul qu’en cas de nécessité (ndlr : pour un homme). Aujourd’hui au sein des familles chacun prie seul, le papa dans le salon, la maman dans la chambre à coucher et les enfants sont bien souvent livrés à eux même ou à une cohorte d’injonctions militaires braillées nerveusement par une maman exaspérée, de quoi faire de ce rendez-vous avec Dieu une véritable corvée source d’hystérie pour tous. La prière serait bien plus douce pour les enfants s’ils y trouvaient un engouement collectif et qu’elle s’inscrivait dans une activité de groupe, cela provoquerait un enthousiasme collectif, et inscrirait la tribu dans une ambiance positive. La foi serait vivante dans le foyer et la vie de famille concrète, elle en serait encore plus riche si la prière était suivie d’un petit rappel ou une lecture de hadith, encore plus si chacun des enfants avait à faire un rappel une fois par semaine, c’est en tout cas l’avis de Jihanne, « prier en famille nous aide à centrer la religion dans nos vie ».

2. Les cercles familiaux

Faites vivre l’islam dans votre famille en organisant un planning de cercles d’apprentissage, « ici, on essaie d’avoir un programme, un moment pour l’apprentissage des paroles d’Allah soubhanahou wa ta’ala, pour la révision aussi, un moment pour un cercle d’évocation où on lit des hadiths et les histoires des prophètes et compagnons. On parle de la grandeur d’Allah, des histoires de notre Bien Aimé Prophète (sws), son comportement…. des mères des croyants, des histoires des compagnons, des femmes au temps du Prophète qu’on a pu lire etc… Chaque jour une personne est désignée pour faire le rappel. Dans la journée, nos cœurs sont dispatchés par nos activités enfants comme parents, et grâce à ce programme nos cœurs sont connectés. » Ce sont les conseils de Sarah.

3. Les rituels quotidiens

Sonia nous livre que ce qui renforce sa famille autour de l’islam : ce sont les petits rituels du quotidien, le fait de veiller à ce que tout le monde dise bien bismilah avant de manger, qu’en entrant à la maison on dise Selemou’aleykum et que le soir chacun se frictionne le corps après avoir récité dans ses mains les sourates protectrices. Selon Aïcha, qu’Allah l’agrée « le prophète (sws) quand il se mettait dans son lit groupait ses deux mains, y soufflait trois fois comme s’il les humectait mais sans émettre de salive et y récitait les trois derniers chapitres du coran, ensuite il passait ses mains sur tout ce qu’il pouvait de son corps. »

4. La méditation sur la création

« Éduquer son enfants c’est aussi le laisser poser des questions, stimuler sa curiosité par des sorties en extérieur, ainsi pouvoir plus facilement lui transmettre notre vision du monde et de la création » reprend Jihanne. On oublie trop souvent que la méditation sur le monde est une adoration à part entière, pour les petits mais aussi pour les grands.

5. L’estime du savoir

Douha qui a réussit l’éducation de sa grande tribu (5 enfants) nous rappelle que centrer l’islam dans la famille « C’est une responsabilité qui incombe aux deux parents. L’éducation des enfants doit être basée sur l’estime du savoir, l’étude des sciences religieuses et de la langue arabe. La quête du savoir permet à l’enfant de découvrir son Seigneur et de prendre le prophète (sws) comme modèle. Donner l’exemple est impératif ! Il faut aussi stimuler l’enfant par une émulation positive (la fréquentation d’autres musulmans, les stages (coraniques) …) » et il disait (sws) «  Allez chercher le savoir jusqu’en Chine ».

6. Notre couple est centré autour de l’amour de la religion

C’est la confidence de Mohamed qui nous livre « J’ai un programme d’apprentissage de coran et de science avec ma femme. Notre rituel est d’évaluer notre propre journée, faire une aumône pour nous deux, fixer l’objectif des hassanates à gagner etc. En cas de problème entre nous, je me pose la question et si notre prophète (sws) était à ma place “il aurait fait quoi ?” L’engagement associatif nous apporte beaucoup. La remise en question, l’autocritique et le renouvellement de notre intention avant et pendant l’action nous fait beaucoup de bien. ».

« La relation qui existe entre une maison où Dieu est invoqué et celle où il ne l’est pas est comme celle qui existe entre le vivant et le mort » nous dit notre bien-aimé Prophète Muhammad (que la paix et la bénédiction soient sur lui), Rapporté par Muslim.

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Shares
Share This