Accueil Famille Conseils Parents ? Déculpabilisez, ok mais comment ?

Parents ? Déculpabilisez, ok mais comment ?

0
PARTAGER

Comment faire pour être de bons parents ?

Comment ne plus culpabiliser ?

Comment avoir une approche normative de l’éducation sans tomber dans le laxisme ou le totalitarisme?

Toutes ces informations que nous recevons sur l’éducation, nous aident-ils à avoir une relation harmonieuse avec nos enfants ? Est-ce qu’on trouve la bonne réponse ?

Triste est de constater que chacun à son avis, des avis parfois opposés. Au gré des événements politiques et/ou sociétaux. Un exemple concret, la position pour coucher un bébé. Au fil des années, tout le corps médical conseille de faire dormir le nourrisson sur le dos, puis sur le ventre, sur les côtés, puis de nouveau sur le dos. Toutes ces positions avaient une explication logique, que presque tous les parents suivent.

Aujourd’hui on assiste à « des modes d’emploi » éducatifs, « comment en dix leçons, gérer les crises de son enfant ».

Depuis toujours nos chères petites têtes brunes  et blondes nous ont toujours interrogé sur le bien fondé de notre éducation. Les plus grands penseurs nous ont indiqué certaines méthodes, pistes de travail, sans avoir trouvé LA solution. Et pourquoi ?? Parce que la société est en mouvement et de ce fait plus personne ne peut désormais prétendre maîtriser totalement un domaine.

Il n’existe pas de recette magique, sinon l’éducation n’aurait pas fait couler autant d’encre. Un enfant a une personnalité, il grandit dans un contexte et un environnement culturel et cultuel. Vouloir éduquer ses enfants comme son voisin, risque d’être décevant et décourageant. Et pourquoi ? Ce qui est valable pour un enfant ne le sera pas pour un autre et vice versa.

L’éducation est en fonction de ses propres idées, de sa culture, de son histoire…

Auparavant, l’éducation était représentée par l’autorité, le parent, l’enseignant, celui qui avait du pouvoir. L’adulte était respecté ou plutôt craint, nulle discussion possible !

Sur les conseils d’intellectuels, qui étaient dans un mouvement de liberté dans les années 60, il ne fallait plus être autoritaire avec les enfants mais respecter leurs besoins. Aujourd’hui, il faut être à l’écoute, penser à leur bien-être, être à la disposition de l’enfant. Parfois certains parents peuvent tomber dans l’excès.

Il ne faut pas leur crier dessus sinon l’enfant risque d’être traumatisé. Il est déconseillé de donner la fessée au risque d’avoir des problèmes…

Quand ça va mal, à qui la faute ? AUX PARENTS

Des parents, pas présents, trop présents, divorcés, séparés, la naissance du petit frère ou de la petite sœur, d’un déménagement, etc… tout est prétexte pour que nos chérubins aillent mal. Et les parents, bien sûr sont tenus responsables.

Donc finalement il faut faire des choix qui nous renvoient à nous-mêmes !

Parents, lâchez prise ! Appréciez le moment présent et faites confiance à la vie et surtout à Allah pour le futur. Déculpabilisez, vous n’êtes pas parfaits, c’est normal. Faites au mieux, accentuez, exagérez les douas pour vos enfants et qu’Allah vous donne une descendance pieuse.

Oum Amine, éducatrice spécialisée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.