Sélectionner une page

Comment avoir une famille heureuse ? 7 pistes à explorer

Comment avoir une famille heureuse ? 7 pistes à explorer

Comment avoir une famille heureuse ? Aujourd’hui, dans les nouveaux modèles familiaux, chaque membre d’une famille est pris dans ses préoccupations qu’elles soient personnelles, professionnelles ou relationnelles. Quand les problèmes du monde extérieur s’invitent dans la maison, cela peut donner lieu à une ambiance familiale pour le moins glaciale.

Au mieux un silence religieux permet à chacun de se reposer loin de toute tentative de discuter qui pourrait irriter l’autre et créer une guerre froide, au pire des tensions, des disputes éclatent à répétition. Elles apportent avec elles leur lot de paroles qui à défaut de soulager celui qui les exprime blessent et fragilisent l’entente au sein du foyer, au sein de la vie familiale.

Rejoignez la Newsletter et recevez GRATUITEMENT votre premier cadeau : le n° 16 d'Ahly Magazine
avec l'interview exclusive de Marwan Muhammad ! (valeur : 5,90€)


Et recevez avant tout le monde les nouveaux articles et les bons plans de la Oumma pour toute votre famille.

Vous pourrez vous désabonner à tout moment en un simple clic dans vos emails.

Vous êtes un homme ?

Vous êtes une femme ?

Si ces frictions sont le signe que partager et faire lien avec les frères et sœurs et les parents est devenu difficile à notre époque, ce n’est heureusement pas une fatalité en soi. J’espère que cet article vous aidera à comprendre comment avoir une famille et heureuse et ce qu’il faut mettre en place dans vos affaires familiales pour y arriver. 

 

1 # CE QUE L’ORGANISATION PEUT VOUS OFFRIR

Si les gens organisés semblent mettre trop d’efforts à être rigoureux et pas si détendus dans leur existence, cela contient malgré tout un bienfait quand il s’agit de gérer une famille, de gérer tous les membres de la famille ! L’organisation laisse moins de place aux erreurs de calcul qui créeront des conflits et des pertes de temps importantes. Elle permet aussi de concilier la vie professionnelle avec la vie de famille (et la vie de couple, bien entendu !).

Voyez donc la ritualisation quotidienne, le fait de faire chaque chose en son temps, de prendre le temps, comme un cadre à tenir pour vous donner une plus grande marge de manœuvre avec ceux que vous aimez ! Les habitudes, par leur côté automatique ne nécessitant pas votre attention, baissent considérablement les préoccupations du quotidien.

Une très bonne habitude serait de partager les hassanates en faisant profiter les enfants lorsque vous vous rendez à la mosquée et ainsi leur faire aimer ça dès leur plus jeune âge. Ils seront jamais contraires de s’y rendre si c’est leur deuxième maison. 

 

2 # LAISSEZ TOUTE SA PLACE À L’IMPRÉVU

Beaucoup de parents pensent que les choses doivent se passer comme ils l’ont imaginé et pas autrement. Malheureusement, c’est une erreur fréquente. Il y a des choses pour lesquelles il faut relâcher la pression, dédramatiser.

Si l’un de vos enfants ou votre conjointe vous propose une chose qui ne semble pas possible pour vous, tentez de vous montrer ouvert à la chose plutôt que faire bloc rigide et offrir sur un plateau une frustration, une insatisfaction bien généreuse.

Cette posture d’acceptation permet à la famille de connaître aussi la légèreté de l’instant présent. Ainsi ne pas tout contrôler peut entraîner de belles conséquences dans les évènements. En effet, de nombreuses familles souffrent d’un manque de “folies”, de moments de complicité dans leur quotidien.

Etre ouvert à l’imprévisible permet d’introduire du neuf dans le cocon familial, dans votre modèle familial. Cette nouveauté donnera son coup d’énergie à la dynamique familiale, quelque soit votre situation de famille. Soyez-en sûrs.

 

3 # CULTIVEZ L’AMOUR ET LE VIVRE-ENSEMBLE

Il est surprenant de voir comme l’humour et le sourire des parents est presque omniprésent quand leur protégé est dans ses premiers mois et comme les années qui passent apportent avec elles sur les mines un air sérieux. Beaucoup d’enfants vivent cette situation familiale qui ne leur permettent pas de s’épanouir pleinement. 

Dans le quotidien, ce sont des petites choses qui permettent de remettre au centre de la famille, de garantir la stabilité familiale, les trois essentiels que sont l’amour, le partage et le respect. Ce sont ces petites choses du quotidien qui permettent d’élever une famille, de former une famille heureuse et de rester heureux.

comment avoir une famille heureuse

Il est indispensable de pouvoir laisser les difficultés de la vie en dehors de la maison pour vivre heureux. Autorisez-vous à rire beaucoup de tout et de rien après une journée de travail difficile de sorte à dissiper les tensions. Et surtout, prenez l’habitude de ne jamais vous coucher en étant vous-même fâché ou contrarié avec l’un de vos proches.

Adopter une position basse en s’excusant du mal qu’on a pu faire à autrui constitue en soi une marque de respect et d’amour qui surpasse toutes les belles déclarations à l’eau de rose, qui améliore la relation de couple et les relations avec sa famille. Cela évite aussi que les rancœurs d’hier explosent dans les conflits de demain. 

 

4 # SOYEZ TRANQUILLES ET VIVEZ LE MOMENT PRÉSENT

Si par moment (provocation dans 3..2…1…) en vous observant de l’extérieur on pourrait penser que la facture à payer s’est transformée en votre fils, votre boss en votre femme et les frais imprévus en votre fille parce que vous passez vos nerfs sur tout ce beau monde après une journée difficile ! Votre inconscient vous prend pour un naïf et arrive à vous faire croire que vider votre sac vous fera aller mieux après… C’est mal connaître le phénomène « action-réaction ! »

Solution de facilité oblige, ce raccourci de blâmer notre entourage quand les tracas du quotidien nous envahissent est humain mais aussi source d’injustices vis-à-vis de ces personnes qui ne sont pas vos ennemis ! Qui par leurs conseils vous veulent même un certain bien et qui face à l’attaque présentent un argument de taille: une langue pour répondre. 

Prendre un pas de recul et conscience de nos mauvaises habitudes, des émotions négatives que l’on ressent, participe aussi à notre contribution à un foyer plus heureux et agréable à vivre pour chacun, à comment avoir une famille heureuse.

 

5 # ENVIRONNEMENT

On sous-estime ce que notre inconscient a à traiter comme informations. C’est ce qu’ont compris les scandinaves par leur décoration minimaliste.

Imaginez-vous rentrer du travail à 18h, la tête pleine. Une fois passé le pas de la porte vous rentrez dans une maison pleine à craquer de choses inutiles. Dans quel état d’esprit vous trouvez-vous ? À moins d’avoir un niveau d’abstraction qui explose les records, c’est encombrant pour l’espace et pour votre cerveau

Libérez votre espace mental et l’ouvrir à des expériences joyeuses passe d’abord par le fait de désencombrer les choses inutiles qui remplissent votre intérieur et celui de votre chère famille. Diminuez au maximum les stimuli qui viendraient ajouter une contrainte à celles qui sont bel et bien réelles.

Les murs qui vous entourent ont leur importance. N’hésitez pas à y rajouter de la chaleur en y mettant ce qui caractérise votre famille, vos modèles familiaux en termes de valeurs par exemple. (Demandez conseil à Madame si elle se sent l’âme d’une décoratrice !) De cette façon, votre inconscient traitera au quotidien une information qui sera source de douceur, qui vous permettra d’être plus heureux

 

6 # CHEF DE FAMILLE : CE QUE VOTRE ÉPAULE PEUT FAIRE

En tant que père de famille, il se peut que vos enfants ou votre femme vous tendent des perches « d’appel à l’aide » et pourtant vous pourriez vous sentir non légitime ou ne pas être la personne idéale pour accueillir tout ça. 

Quand votre enfant ou votre épouse s’adresse à vous c’est votre figure d’homme, de conjoint ou de père qu’ils/elle recherche(nt). Cela peut vous demander un effort assez considérable d’être le thérapeute de toute la famille. Mais soyez un modèle de bienveillance. Faites l’effort d’écouter votre fils vous parler de ses problèmes, ça ne fait pas de lui un fragile, ça c’est un enfant confiant en ce que son père peut lui apporter comme solutions, vous qui êtes son modèle enfant-famille, enfant-père. 

De la même manière, si votre fille ou votre femme vous dit ce qu’elle a sur le cœur, évitez à tout prix la blague (oui, c’est tentant !) Invitez-les à pleurer sur votre épaule, assurez pour elle ce besoin de sécurité qu’elles recherchent en vous, et ensuite faites-leur une bonne blague ! (Pas dans l’autre sens comme vous aimez faire…).

Comment avoir une famille heureuse ? Être à l’écoute de leurs besoins est un bon début et les rend heureux !

Lire aussi : découvrez le secret des couples qui durent

 

Sachez qu’à plus long terme lorsque par une attitude vous freinez les émotions de votre entourage, cela donne lieu à l’âge adulte à une grande difficulté d’affirmation de soi et de ses opinions. 

De plus ce sont des enfants, qui une fois dans le monde du travail se sentent moins autorisés que la norme à dire ce qui ne va pas et qui au contraire, accepteront davantage de choses qui ne seront pas nécessairement dans leur intérêt. Cela joue aussi sur le développement personnel et l’éducation des enfants.

 

7 # ASSUMEZ VOTRE BESOIN DE RECONNAISSANCE

Derrière certains mots exprimés trop brutalement, certains silences, certains sourires à contre cœur, peuvent parfois se cacher des besoins plus profonds. Quel coût représente l’expression de ces émotions ? Bien trop élevé pour certains qui doivent le faire au prix d’une fierté bien ancrée.

Ne laissez pas les non-dits et votre imaginaire décider de l’ambiance à la maison.

Pensez à votre couple. Quel est le nombre de conflits qui se sont ponctués d’un : « MAIS FALLAIT LE DIRE ! » ?

C’est une histoire de mathématiques : 1 besoin exprimé est 1 besoin entendu, ce qui augmente la probabilité qu’il soit réalisé. CQFD.

Le besoin de reconnaissance est un besoin fondamental chez l’être humain. Toute personne a besoin à la fois de reconnaissance et d’appréciation des autres. Alors qu’en est-il de la part de ceux qui vivent sous le même toit que vous ? Sinon, comment avoir une famille heureuse ? Comment être heureux et épanoui dans le couple et la famille ?

Plutôt qu’user de subterfuges pour y avoir droit par la porte ou la fenêtre, il est sain de simplement les exprimer. De cette façon, si vous avez ce sentiment de faire et donner le meilleur de vous-même sans jamais avoir un « Merci papa » au point que cela peut vous épuiser. Faites-le savoir avec douceur.

Les freins de l’égo ne travaillent que pour les paroles que nous n’avons pas l’habitude de prononcer, cela créée une gêne paralysante. Dans ces cas-là une chose à faire : prendre l’habitude de formuler et affirmer ce besoin. Il sera ainsi plus gênant mais normal et va contribuer à votre épanouissement et à celui de vos ados, de votre épouse. Vous savez maintenant comment avoir une famille heureuse.

À vous d’appliquer ces conseils. 🙂 

 

Lire aussi : comment s’éduquer spirituellement ?

Lire aussi : comment passer du temps qualitatif en famille ?

 

A propos de l'auteur

Myriam Lahboubi

Myriam Lahboubi est psychologue clinicienne diplômée de l’Université Libre de Bruxelles, spécialisée dans la psychologie de la santé, conférencière et co-fondatrice de Nos TherHappy. Consultations : +32 484 62 57 57

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Shares
Share This