Select Page

Apprendre le coran quand on est (futur) papa : mode d’emploi pour vous dégager du temps

Apprendre le coran quand on est (futur) papa : mode d’emploi pour vous dégager du temps

Quand on décide d’apprendre le coran et qu’on commence à s’acheminer dans cet itinéraire qu’est sa mémorisation, on apprécie la stabilité pour apporter rigueur et discipline dans les objectifs fixés.

Mais vite rattrapé par la vie et les différents éléments qui la composent il s’agira pour tout itinérant du Coran de s’adapter au fur et à mesure.

Parfois cela peut paraitre tel des ralentissements comme sur la route du voyage en plein été, en prenant son mal en patience et en continuant à avancer, à tâtons, mais à avancer tout de même.

Et il y aura d’autres moments qui ressembleront parfois à des tempêtes, mais puisque vous êtes déjà en mer vous n’avez d’autres choix que de traverser celle-ci et d’arriver à bon port bi idni Allah.

Quoiqu’il en soit, si vous voulez faire du Coran votre intercesseur le Jour du Jugement, il va falloir lui consacrer du temps.

Et parmi les moments qui peuvent bouleverser votre programme de mémorisation de l’itinérant du Coran, il y a tout d’abord le mariage.

Et avant même de s’engager dans la vie de couple, il s’agira d’informer la soeur au moment de la mouqabala, sur votre degré d’attachement au Coran.

Clairement ce que cela implique, et combien de temps cela vous prend par jour par exemple.

Cela pourra lui plaire, cela pourra lui faire peur, mais ça c’est un autre sujet qu’on abordera probablement sur la question de la prise en considération du besoin affectif de l’épouse et comment apprendre à le gérer bi idni Allah.

Mais le fait est, qu’elle doit en être informée.

Car si vous devez partager votre vie avec votre future épouse il est de votre devoir de l’informer qu’une bonne partie de vos journées et de votre vie est partagée avec le livre d’Allah. Ça ce sera pour le petit ralentissement sur la route du Soleil :-).

Pour ce qui est de la tempête, parlons de l’arrivée d’un nouveau-né.

Parce que là vous pourrez dire ce que vous voulez… Il aura toujours le dernier mot.

Alors comment retrouver un semblant de stabilité dans notre programme de lecture du Coran (apprentissage et révision…) lorsque l’on devient jeune papa? C’est ce que nous allons tenter de voir) à travers ces 5 conseils.

1. Profitez des réveils nocturnes de bébé pour mémoriser le Coran au dernier tiers de la nuit

C’est vraiment une donnée aléatoire qui dépendra de chaque enfant, mais les nuits ne sont plus de tout repos avec un nouveau-né.

Parvenez à enchainer 4 heures de sommeil consécutif et vous vous sentirez béni par Ar RahmanLe Miséricordieux de vous avoir accordé autant car ça peut être rare et pendant plusieurs mois… Voire années.

Désolé si je vous spoile alors que vous n’avez pas encore d’enfants lol mais vaut mieux avoir un minimum de préparation plutôt que vous mentir.

Cela dépendra aussi des emplois du temps des parents.
Et de si tous les deux travaillent, mais en ayant ne serait-ce qu’une once de rahmah (miséricorde) à l’égard de la mère de votre enfant qui souffre, vous ne pourrez pas rester sans lui donner un coup de main.

Lire : “Comment éviter le burn out maternel”

Pour reprendre l’image de la tempête c’est comme si elle était passée par dessus bord, appelant à l’aide (ou non) et que vous la regardiez sans agir.

Dans ce sens le meilleur plan, selon ma petite expérience de papa musulman, est de diviser la nuit en 2 et dans cette division je choisissais la deuxième partie de la nuit.

Dormir le plus tôt possible et quand vous voyez qu’un réveil tombe pendant votre tour de garde on se lève!

Le bénéfice est triple :

– Vous êtes dans le dernier tiers de la nuit et donc vous pouvez profiter de votre réveil pour faire Qiyyam à proximité de votre nouveau-né et être une cause pour beaucoup de baraka.

– Vous pouvez également vous adonner à la lecture, révision ou récitation du Coran toujours dans ce moment précieux, toujours à proximité de votre nouveau-né, et être une cause de beaucoup de bénédiction.

– En faisant cela à proximité de lui vous pourrez le prendre dans vos bras pendant ses pleurs afin de lui apporter affection et baraka au moment ou sa fitra est la plus saine.

2. Sacrifier son sommeil pour avoir un moment seul avec Allah et votre apprentissage du Coran

Vous l’aurez compris, votre sommeil va être sacrifié. Alors foutu pour foutu autant qu’il vous serve à quelque chose vous ne trouvez pas?

On l’a dit, se marier apporte quelques chamboulements, avoir des enfants des ouragans lol le tout sera de se trouver des moments où nous pouvons nous permettre de nous consacrer à nous sans faillir à nos responsabilités.

Le meilleur moment étant donc quand les autres dorment. Qui plus est, on parlait juste au-dessus de baraka, alors il faudra la chercher dans le matin conformément au hadith du Prophète :

D’après Sakhr Ibn Wada’a Al Ghamidi (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ô Allah béni ma communauté dans le matin ».

(Rapporté par Abou Daoud et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1693)

Je partage avec vous une anecdote.

Une nuit mon fils s’est réveillé à 2h30 du matin et ne parvenait pas à se rendormir. Il a fallut que je reste avec lui quelques instants le temps qu’il redescende. Mais le temps qu’il redescende moi, j’étais bien éveillé.

J’en ai donc profité pour faire mon programme de mémorisation et j’ai même eu du temps pour travailler sur un projet sur lequel j’étais à cette époque. Et c’est ainsi que 2h plus tard par la grâce d’Allah et Sa baraka le plan de la formation Cours de Tajwid en ligne a été pondu wal hamdullillah.

3. Se rendre à la mosquée pour accomplir les prières et consacrer du temps pour la mémorisation du Coran

Quand j’ai eu mon premier enfant je vivais dans un quartier où la mosquée se trouvait à 6 minutes à pied porte à porte. Qui plus est, il s’agissait d’une mosquée qui ne fermait pas la porte après la prière du fajr wal hamdulillah.

Je m’y rendais donc par la grâce d’Allah, et uniquement par Sa grâce tous les matins pour la Salat et j’y restais 30 minutes de plus pour ma révision du Coran quotidienne wal hamdulillah.

apprendre-le-coran-mosquée-mon-quran-et-moi

Vous pouvez faire ça pour n’importe quelle salat bien évidemment, voire en restant entre Maghreb et Al Icha. Cela vous permettra d’avoir du calme, de ne pas être frustré de ne pas avoir atteint votre objectif quotidien et vous pourrez rentrer ainsi à domicile plus sereinement et ravi de retrouver votre tribu.

Lire : “Le siwak : plus qu’une sounnah, 7 bienfaits cachés et 3 façons de l’utiliser”

4. Profiter des moments dans les transports pour réaliser vos objectifs et mieux apprendre le Coran 

Lorsque mon fils est né je travaillais dans un établissement scolaire privé qui se trouvait à 6 minutes en voiture de mon domicile.

Au printemps et en été je m’y rendais à vélo. Mais je me suis rendu compte que le bus passait également par là mettant tout de même  13 minutes aller et 13 minutes retour. Bon j’avoue je tape des manières pour 6 minutes mais dans mon esprit cela fait quand même le double.

Il y avait néanmoins un intérêt tout autre, je ne conduis pas, et 26 minutes de transport c’est exactement le temps dont un itinérant du Coran a besoin pour réviser un hizb (une partie composée de 10 pages du Coran).

J’ai donc changé mon système qui me prenait plus de temps, certes, qui me coutait plus cher, certes, mais qui m’apportait bien plus auprès d’Allah certes, wal hamdullillah. Alors si vous habitez en Ile de France ou à Bruxelles, et que vous n’êtes pas encore un itinérant du Coran complet avec vos 2h30 de transport quotidien moi je peux pas dire plus lol.

Cliquez ici pour découvrir cette méthode pas à pas pour mémoriser le Coran

5. Faites tout ce dont vous avez à faire côté mémorisation du Coran avant de rentrer pour vous consacrer pleinement à votre famille

Quality Time… Quality Time avec votre Quran, Quality Time avec votre famille.

apprendre-le-coran-mqem

Si vous avez fini votre journée de travail et que vous n’avez pas finalisé votre objectif Quran, prenez le temps qu’il faut avant de rentrer voir votre tribu pour le finaliser. Vous serez plus serein et plus enclin à vouloir passer du temps en famille si vous n’avez pas conservé de frustration (grand ennemi de l’itinérant du Coran).

Alors quitte à faire un détour par la mosquée avant de rentrer, ou à rester dans sa voiture pour faire ce que vous avez à faire avec votre Quran, faites-le. Vous n’en serez que plus satisfait et plus heureux de retrouver votre tribu à qui vous consacrerez Quality Time en trouvant le meilleur équilibre in sha Allah.

Voilà les frangins les quelques conseils que je peux partager avec vous de ma petite expérience de papa après j’avoue n’avoir qu’un enfant au moment de l’écriture de cet article. On verra ce qu’il en sera quand Allah aura décidé d’agrandir la tribu.

En attendant on demande à Allah de faire de nous des papas responsables de leur amana qu’est leur tribu, qu’Il nous accorde une pieuse descendance, des épouses pieuses et qu’Il fasse que nous soyons cause de joie et de foi dans notre foyer.

About The Author

Mourad Ibn Jamel

Je suis Mourad Ibn Jamel, fondateur de monquranetmoi.fr, le 1er blog francophone consacré à la mémorisation du Coran et Consultant en stratégies de mémorisation du Coran. Par la grâce d'Allah, j'ai créé plusieurs outils pour vous permettre d'apprendre le coran, notamment : Le Guide des Itinérants du Coran et les plateformes Cours de Tajwid en ligne et Comprendre le Coran.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Shares
Share This